Une forêt

feuilles
De même que tu ignores les routes du vent*,
je partirai

Défier les monts, les lacs et la forêt,
Relier mon âme aux lunes, à leurs reflets

J’irai, inconstante au coeur léger,
Déjouer les courbes et les lacets

La communion pour rédemption,
Pocahontas de l’occasion

Je dirai les noms des obsessions,
Murmurerai mes intentions

La Création pour auditoire,
Témoin muet de mes victoires

Ton Territoire amadoué,
Je vaincrai les doutes
Dans les ivraies

Au-delà des cîmes,
je t’invoquerai,
Disciple soumise à ta Beauté

Un temps sauvage,
j’expierai
Les fureurs sans âge,
Les Regrets

Moi l’adventice,
je ferai la paix,
Ma naturalité retrouvée
Les routes non prises,
Les sans-balises,
Terrains minés,
Genoux écorchés

Conquête paisible,
De tes sommets,
Je pacifierai
le Passé.

The woods are lovely, dark and deep.
But I have promises to keep,
And miles to go before I sleep.**

*l’Ecclésiaste chapitre 11
** Robert Frost Stopping by Woods on a Snowy Evening

Billet inspiré par ceci