Philtrum

accismus

Il l’embrasse dans le cou

Sur l’artère qui bat juste là

je t’aime

elle fixe le miroir

le regard perdu

loin de son reflet

son corps oscille vers la droite

elle accompagne le mouvement

docilement

elle penche un peu la tête

pour protéger la jugulaire

réflexe enfantin

elle se réaligne

colonne vertébrale

acquiesce d’un son microscopique

un souffle

ses lèvres n’ont pas bougé

Une fraction de temps a passé

dans la chambre

il la regardera s’habiller

balconnet

collants noirs

robe nénuphar

sur ses poumons

tu es magnifique

elle froncera les sourcils

mordra sa lèvre supérieure

Sous l’arc de cupidon

remontera la fermeture à glissière

du creux des reins à la contracture

des muscles postérieurs de son cou

un regard nouveau

un regard ancien

3 réflexions sur “Philtrum

      1. Oh chouette, je ne connaissais pas cette version qui est bien jolie – j’ai très souvent écouté celle de Stevie Wonder quand j’étais enfant alors ça me rappelle des souvenirs 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s